posts de mai 2009


Les bidons sans frontières

Lors de ma dernière visite en Suisse, j’ai vu un reportage à la télévision sur un photographe absolument génial, Gérard BENOIT A LA GUILLAUME.

Ce monsieur met à l’honneur des bidons de lait.

Je trouve l’idée géniale et les photos très belles. Et surtout, j’admire le travail de mise en scène.
Ces bidons alignés me font penser tantôt à des bonhommes rieurs, tantôt à des pingouins ou encore à une armée. J’aime particulièrement les photos des bidons sous la neige.

Cliquez ici pour voir les oeuvres de cet artiste 

 zzzbidons.jpg

Gérard BENOIT A LA GUILLAUME – « Bidons sans frontière » –

C’est grave Docteur ?

Afin de pallier au manque d’infirmière, une clinique privée de Prague offre une chirurgie esthétique gratuite et un travail aux infirmières désirant travailler au sein de son établissement.

Le directeur explique que les futures infirmières désirant travailler dans son établissement ont le choix entre deux opérations de chirurgie esthétique, une liposuccion ou une nouvelle poitrine.

Les infirmières qui acceptent de travailler au sein de la clinique sont liées par un contrat de 3 ans, si elles désirent quitter la clinique avant les trois ans, elles doivent rembourser le montant de leur opération. En revanche si elles souhaitent rester après trois ans dans la clinique, elles peuvent prétendre à une nouvelle opération.

Il paraît que cette idée rencontre un franc succès. 

Pour ma part, je ne suis pas certaine d’aimer le concept. Et puis me faire soigner par une bombasse d’infirmière … je ne sais vraiment pas … en tout cas j’interdirai à mon mâââri de venir me voir.

Sinon, pour encourager les vocations, je me disais, mais je suis peut-être un peu nulle … qu’un bon salaire ou une prise en charge partielle du loyer pourraient aussi être de bons arguments. 

zzinfirmiereguerre.jpg

La galanterie

J’ai passé le week-end dernier en Suisse dans un très bel hôtel.

N’ayant rien d’autre à faire qu’à contempler le scintillement du soleil sur le lac Léman et les jolies choses qui m’entouraient, j’ai aussi observé les gens autour de moi (j’adore regarder les gens).
Lors de cette méticuleuse et quelques fois indécente observation (wé, je suis un peu lourdingue des fois), je me suis aperçue, à ma grande surprise, que la galanterie existait encore (en tout cas, dans les beaux hôtels suisses). 

Je trouve que la galanterie de certains hommes qui vous ouvrent la porte sans vous connaître ou vous laissent courtoisement passer dans le métro est un ravissement car c’est devenu extrêmement rare.

Dommage que les hommes aient oublié qu’on pouvait avoir quelques égards envers les femmes. Un homme amoureux est parfois galant mais ses bonnes manières disparaissent en même temps que la petite étincelle qui brille dans ses yeux.

J’ai souvent constaté que dans les milieux aisés (dont je ne fais malheureusement pas partie, pourtant je suis une Princesse ((???)) les hommes sont beaucoup plus prévenants que le quidam.
Il semblerait que la galanterie ne soit pas une qualité innée mais heureusement elle s’acquiert.
Tout n’est donc pas définitivement perdu messieurs, faites un effort, je vous assure que vous n’aurez pas l’air ringard si vous faites preuve d’un peu de courtoisie.
 
Certes, nous avons souhaité avoir le même salaire que vous lorsque nous faisons le même métier mais ce n’est pas une raison pour oublier les bonnes manières

zzgalanteriegrant.jpg

Le Dieu de la beauté existe

 Il faut que je vous raconte ma journée beauty. En vrai, c’est l’expérience de ma laïfe !

Ceux qui me lisent depuis quelques temps savent que j’ai clairement le sens de la mesure…  Mais là, je vous jure sur la vie ….de ma valise Lancel, c’était géantissime et que je n’exagère aucun des propos qui vont suivre.
Si vous aviez l’image, vous verriez le ravissement qui transparaît de mon visage. Depuis cet après-midi, je suis dans un état de béatitude. J’ai l’impression d’avoir été touchée par la grâce. J’ai même prévu un bol à côté de mon ordi au cas ou de la bave coulerait (vous avez remarqué que la béatitude fait ouvrir la bouche ??)

Depuis quelques temps déjà, mon rêve était de m’offrir un soin du visage chez celle que toute la presse appelle la magicienne de la peau, chez l’esthéticienne des Stars, … chez Joëlle CIOCCO.
Joëlle CIOCCO, en matière de beauté, c’est DIEU. On ne fait pas mieux.
Biochimiste de formation et spécialiste en biologie végétale son objectif est de rétablir l’écosystème de la peau.

Je ne vais pas vous faire l’article pour vous vanter l’institut de Joëlle CIOCCO, vous trouverez sur internet tout un tas d’articles vantant son génie et sa méthode et si ça vous intéresse vous pouvez cliquer ici pour accéder à son site (en cours de refonte).

Aujourd’hui, j’avais donc rendez-vous pour un grand soin. Arrivée à 15 heures, je suis ressortie de la cabine à 17h45. Il m’est arrivé de m’ennuyer chez une esthéticienne mais là, je n’ai pas vu le temps passer.
Lors du premier rendez-vous, l’épidermologue (et non l’esthéticienne, je vous rappelle que nous sommes chez Joëlle CIOCCO tout de même !) vous interroge sur votre mode de vie, si vous faites du sport, si vous fumez, vos antécédents chirurgicaux, votre alimentation, etc … ces informations et une étude minutieuse du visage sous une loupe qui ne laisse rien passer permettent d’établir un diagnostic et définir avec précision les besoins de votre peau.

Le bilan réalisé, l’épidermologue commence le démaquillage de la peau.
De ma vie, je n’ai jamais vu un démaquillage aussi long et appliqué. C’était bien entendu hyper agréable et ça laissait présager un bon moment en perspective, j’étais déjà aux anges. Après ce démaquillage méticuleux  on passe à une série d’application de produits divers savamment dosés à l’aide d’une pipette à bouche, accompagnés de massages. Ces opérations sont parfaitement détaillées et expliquées par l’épidermologue qui répond avec une grande gentillesse à toutes tes questions. Elles sont tellement « pro » les épidermologues chez J.CIOCCO qu’elles ne te font même pas remarquer que tes questions sont idiotes (ben oui, parce que je me connais, j’ai dû poser des questions idiotes).

Ensuite il y a  les massages musculaires et buccaux destinés à redessiner l’ovale du visage, rehausser les pommettes et oxygéner les cellules.
Alors les massages, je vous explique : la gentille épidermologue aux mains jusqu’alors si douces se transforme, d’un coup d’un seul et sans aucun signe qui puisse t’alerter et qui te permettrait de pouvoir te sauver, en une espèce de chose affublée  de doigts vigoureux qui attrapent et font travailler tous tes vilains muscles qui ne pensent qu’à se relâcher pour te donner l’air vieux (les traîtres).

Euh, est-ce que ça fait mal ? Non pas vraiment. Enfin, petit bémol concernant le massage buccal.
Buccal, vous savez, ça veut dire bouche. Pour ceux qui n’auraient pas compris, le massage se fait donc par la bouche. Les doigts gantés (du coup, tu te demandes si elle va t’opérer) agiles et vigoureux, mais néanmoins experts, vont tirer ou étirer les muscles qui rattachent je ne sais pas quoi à je ne sais pas quoi non plus  (je ne pouvais pas poser de question, j’avais les doigts vigoureux et experts de la dame dans ma bouche) ça fait un peu bizarre, ça fait même parfois un peu mal. Deux jours après, certains muscles étaient encore légèrement douloureux, preuve que le massage est efficace, c’est comme les courbatures après la gym…

Ensuite pour te remettre de tes émotions, et si tu n’as pas mordu l’épidermologue, tu as un nouveau massage plus soft et l’application d’un masque. Et là, tu veux pleurer car tu te rends compte que le soin est bientôt terminé. 
Quelques sérums et crèmes plus tard, on te propose un fabuleux thé au gingembre que tu sirotes en te reposant 5 minutes. Et là, pendant que l’épidermologue s’est absentée, tu as envie de courir jusqu’à la glace pour voir à quoi tu ressembles. Mais tu ne le fais pas parce que tu as trop peur que la gentille épidermologue te chope et remette ses gants pour t’étrangler. 

Quand on t’autorise à te regarder dans la glace, tu te demandes si c’est bien toi. Tu rayonnes, ton visage a une couleur inconnue de toi jusqu’alors. Ta peau respire  la bonne santé et tes traits sont remontés (si, je vous jure !!!).

Si tu rencontres quelqu’un en sortant de l’institut, on te demandera forcément à quoi est due cette bonne mine. C’est réellement bluffant.

Le soin terminé l’épidermologue te remet une prescription des produits qu’elle te conseille. Tous les produits recommandés ne sont pas forcément ceux de l’institut. Il y a aussi des produits à acheter en pharmacie. Les prescriptions sont très raisonnables. On ne pousse pas à la consommation, on ne te donne que ce dont tu as besoin. Les produits étant assez chers, il ne faut pas hésiter à demander à l’épidermoloque de modifier la prescription, elle peut très bien prescrire uniquement des produits de pharmacie.
Pour ma part, je pense que le démaquillage est primordial. Je ne pourrai plus me passer du lait onctueux et de la lotion lactée. Idem pour le matin, je trouve que la lotion aromatique est fantastique. Et puis lorsqu’on utilise des produits qui sentent bon et qui ont une texture agréable on les utilise plus volontiers et le démaquillage et le soin deviennent un réel plaisir.

Alors évidemment, le prix d’un tel soin est élevé, voire très cher. Mais un soin chez Joëlle CIOCCO, c’est comme un macaron de  Ladurée ou une robe de Galliano. Vous voyez ? C’est du haut de gamme.

 Pendant le soin, j’ai décidé d’abandonner lâchement et sans aucun scrupule mon esthéticienne de quartier (Neuilly sur Seine quand même…) qui me prenait 80 € par mois pour un soin qui n’avait, je men rends compte maintenant, aucun effet. Je préfère économiser mon argent et m’offrir de temps en temps un soin de prestige comme ceux réalisés chez  Joëlle CIOCCO.

zzciocco.jpg

Ma petite fée

Dans les contes pour enfant, les fées se penchent sur le berceau des princesses.

Chez moi c’est l’inverse, c’est moi Princesse Bouba qui me penche sur le berceau de ma petite fée d’amour.
Même qu’après je ne peux plus me relever vu que j’ai des lombaires pas musclées du tout et que la petite fée en question pèse quand même une bonne dizaine de kilos.

Ma petite fée d’amour est ma petite fille (la fille de ma fille donc) et elle va avoir 18 mois.

Lorsqu’elle est née, c’était un tout petit bout de rien du tout. On la trouvait jolie mais en vrai, comme tous les bébés,  elle ne l’était pas vraiment.
Un bébé qui vient de naître, au secours comment c’est moche quand même nan ?

Elle n’avait besoin de rien sinon manger et dormir. Et nous, on avait hâte qu’elle remue un peu.
Parce qu’un bébé, en vrai c’est un peu chiant hein ?

Puis, les mois ont passé (beaucoup trop vite). La petite fée a commencé à être un peu plus expressive, un peu plus, comment dire.., « vivante ».
Petit à petit, on a commencé à entrevoir des traits de  son petit caractère. Pour l’instant, ça ne va pas trop mal. Elle a un petit air malicieux, est plutôt débrouillarde, s’intéresse à tout et est très facile à vivre.

Maintenant à 18 mois, c’est à la fois un mélange de bébé et de petite fille. Ses traits de poupon ont laissé place à une esquisse de petit fille. Désormais, on peut imaginer le visage qu’elle aura lorsqu’elle sera jeune fille. Lorsque nous regarderons des photos dans dix ou quinze ans, on reconnaîtra la petite fille qu’elle est aujourd’hui alors que ne nous trouverons qu’une vague ressemblance avec ses photos de bébé. 

Voilà, ma petite fée se transforme et se construit petit à petit.

Je lui souhaite tout le bonheur du monde. Peut-être qu’un jour elle deviendra une vraie Princesse comme sa mamie.

zzcendrillon.jpg

Cadeau empoisonné

Hello,

Ca fait quelques jours que je n’ai pas posté, le soir je n’ai pas trop le courage, le week-end pas toujours le temps.
Quoi, ça ne vous intéresse pas mes excuses bidon ? Ok, j’insiste pas alors …

Ce soir, étant en mode JeMeFaisChierAlorsJeVaisSurYouTube j’ai vu une vidéo sur la WII. Rigolote la vidéo, je vous la mets en lien plus bas.
Ben wé hein ? Vous allez devoir vous taper tout ce billet avant de voir la vidéo (rhoo, j’ai honte d’être aussi méchante pour mon retour)

Du coup, je me suis dit que je ne vous ai jamais parlé de ma WII. En vrai, j’ai même la WII FIT !! C’est la classe nan ???
Parce que lorsque la WII FITest sortie, je voyais des pub dans les bouquins et je me disais que forcément j’allais l’acheter parce que comme ça je pourrais peut-être des fois faire du sport. Puis un jour – c’était un dimanche – j’en ai voulu une.
J’ai dit à mon mâââri j’en veux une, tout de suite.
Lui, ça ne peut pas attendre demain ? C’est le jour du Seigneur aujourd’hui.
Moi, non, si je ne l’ai pas aujourd’hui, je suis sûre que je pourrais développer une jaunisse là, tout de suite, maintenant. Et après je serai trop mal pour te faire à manger et repasser ton linge.
Bref, j’ai eu ma WII FIT…. Ca fait à peu près 1 an.
Hein ?? Quoi ?? C’est bien ??
Ben qu’est-ce que j’en sais moi ??  Parce que vous croyez quand même pas que je suis déjà montée dessus ? Wé, je sais, je suis qu’une nullasse de Princesse capricieuse. La France est entrée en récession aujourd’hui et moi j’ai dépensé 289 € pour rien. Mais bon, je vous ferais dire que c’était avant la crise…

Prochainement (enfin j’espère) va sortir un nouveau jeu EA Sport Active. Ce jeu, avec ses accessoires, viendra s’ajouter à ma WII FIT, et là c’est sûr, je me mettrai au sport chez moi le dimanche après-midi.

Alors, voilà, c’est la fin de ce passionnantbillet. Vous allez pouvoir visionner la vidéo promise. C’est sûr, vous n’avez pas triché hein ? Vous avez tout lu ?? Attention, j’ai les moyens de vérifer !

Bon, la voilà la vidéo qui m’amuse (pour ceux qui n’auraient pas compris, ce n’est pas du tout le jeu que je veux, hein ???)

Et le plaisir ?

Ils feraient n’importe quoi pour se rendre intéressants nos préfets français. 

Ils ne pourraient pas s’occuper de la délinquance ou des patrons qui délocalisent au lieu d’emmerder les mômes (ou les parents des mômes, parce que des fois, on ne sait pas trop qui oblige qui) qui veulent s’adonner au chant ?

Eh oui, le Préfet de l’Oise a fait interdire un concert des Petits Chanteurs à la Croix de Bois. Je trouve ça complètement stupide et scandaleux. 

Je suis convaincue que les enfants qui font partie de cette association sortent enrichis de cette expérience de par les rencontres qu’ils font, les pays qu’ils visitent et le bonheur qu’ils procurent aux gens qui se ravissent (même en payant) de les écouter. Pour moi, c’est une école de la vie.
Drôle d’éducation qu’on inculque aux enfants si on leur apprend dès leur plus jeune âge qu’ils peuvent tout monnayer.

La bêtise de ceux qui nous dirigent est sans limite … enfin, j’espère que, vu l’émoi que cette décision a provoqué, une solution sera trouvée (les Minitres doivent s’en mêler) sinon les enfants se verront privés d’une tournée d’une vingtaine de concerts débutant mi mai et d’une tournée en Italie.

Maintenant, je ne dis pas qu’il ne faille pas aller vérifier les comptes de l’association pour vérifier que l’argent récolté est uniquement destiné aux frais de fonctionnement. Si tel n’est pas le cas, il faut sévir. Mais de grâce, laissez ces jeunes gens tranquilles.

zzcroix3.jpgzzcroix4.jpg

Pour davantage de compréhension, je vous mets ci-dessous un article du journal Le Monde Signé Stéphane DAVET.

Les voies du code du travail sont-elles impénétrables ? Le célèbre choeur des Petits Chanteurs à la croix de bois a dû annuler son concert prévu mercredi 29 avril en l’église Saint-Vincent-de-Paul, à Paris, après avoir reçu, deux jours plus tôt, une lettre du préfet de l’Oise (où est domiciliée l’association). Ce dernier, révèle La Croix, dans son édition du 30 avril, a décidé de ne pas renouveler son autorisation de se produire en spectacle. Le motif ? Les jeunes artistes ne sont pas rémunérés comme il faut.

Les spectacles de la chorale sont payants. Donc, selon un arrêt préfectoral du 14 août 2008, les enfants doivent bénéficier d’une indemnisation versée sur un compte bloqué à la Caisse des dépôts et consignations jusqu’à leur majorité. C’est le cas, répond la chorale, qui verse un forfait annuel à chacun des 86 garçons de la chorale.

Mais ce n’est pas suffisant. Chaque enfant devrait avoir un contrat de travail individuel. « Nous refusons par principe cette forme de rémunération qui est contraire à la philosophie de l’association, explique Maxime du Pradel, porte-parole de la chorale. Les parents comme les professeurs sont d’accord pour dire que les enfants ne sont pas là pour être payés, mais pour suivre des cours de chant, une école de vie. »

Comparant l’école d’enfants de choeur, fondée en 1907 par Mgr Fernand Maillet, à une classe de « sport-études », M. du Pradel estime que « comme les uns font des compétitions dans le cadre de leur formation, nous faisons des concerts ».

S’ajoute un problème économique. « Les rémunérations des enfants représentent aujourd’hui 10 % de notre budget, si nous appliquons ce nouveau régime, cette part passe à 50 % du budget, ce qui deviendrait impossible à supporter pour l’association. »

L’argent récolté par la chorale lors de ses 120 concerts annuels sert, d’après l’association, aux frais de fonctionnement, aux tournées, et à modérer les frais d’enseignement « afin que chacun puisse s’inscrire quel que soit son niveau social ».

Cette affaire relance la polémique née durant l’été 2008 sur la réglementation des pratiques en amateur qui aboutissent à des spectacles payants, notamment lors de festivals. Un projet de loi fut envisagé visant à soumettre des amateurs au code du travail. Cela aboutira à la faillite de dizaines de chorales et joueurs de biniou et autres amateurs de musique celtique, répondirent nombre de spécialistes. Le projet de loi fut alors enterré…

La préfecture de l’Oise reste inflexible. Elle réclame aux Petits Chanteurs de fournir les pièces nécessaires à l’obtention de la licence. La chorale demande une dérogation. Sinon, estime Maxime du Pradel, la tournée de vingt dates prévue mi-mai devra être annulée et « les Petits Chanteurs à la croix de bois sont menacés de disparition ».

Stéphane Davet

C’est de l’art

J’ai essayé de m’ouvrir à l’art contemporain.
C’est déjà bien d’essayer nan ? Parce que jusqu’à présent, j’étais complètement hermétique.
Si je m’y intéresse un peu, il faut avouer que je ne suis pas encore complètement conquise et loin s’en faut. 
Outre les oeuvres qui ne m’inspirent pas du tout, je trouve que certains artistes ont l’air bien « allumés » quand même. Cela dit, peut-être que Mozart ou Van Gogh l’étaient aussi à leur époque ?

Faisant mon hinitiassion (orthographe anti spam) de façon solitaire, je surfe sur la toile pour parfaire mon édukation (anti spam, wé je lutte !!) parce que je pense ne pas être encore suffisamment imprégnée de la chose pour dépenser des sous dans un musée.

Récemment, j’ai trouvé des images de la FIAC (Foire Internationale d’Art Contemporain) de l’année 2008 et je suis tombée sur ça.

zzartevaadele.jpg

Ces deux dames berlinoises disent Nous sommes une oeuvre d’art qui peut bouger partout
Elles se disent également courageuses d’affirmer, afficher, voire trimballer ce qu’elles sont . Sur ce point je confirme !

Là, une interview de ces 2 artistes

Ici leur site pour ma part, je trouve qu’il y a des trucs sympa quand même. Mais je les trouve bien mieux en vrai que sur leurs portraits. Enfin, les goûts et les couleurs …  

Barbie existe

Lorsque je me promène dans Paris, je suis souvent trop fatiguée pour faire le trajet de retour à pied et j’aime bien rentrer en carrosse bus. J’adore regarder par la fenêtre les boutiques, les gens, les embouteillages la circulation et les dingos qui essayent de maîtriser leur vélib. Nan, mais c’est vrai ! Ils sont bargeots avec leur vélib les parisiens ! Déjà, faire du vélo ça peut te tuer si tu tombes, mais en plein Paris, c’est du suicide !! 

Bref, donc mercreid soir après avoir pas mal traîné j’ai pris le bus, avec comme d’habitude, le nez collé à la vitre. Tout à coup, j’ai vu sur le trottoir, Barbie ! Grandeur pas nature du tout, avec une tenue nazbroque .
Au début, la Barbie en question était de dos. Son ensemble, pantalon hyper moulant et veste super ajustée, me rappelait vaguement quelque chose.
Si la couleur était bien naze, en tout cas, ça lui allait à ravir et cette fille avait des formes que je n’avais jamais vues sur une femme et pourtant il y a de fort jolies femmes à Paris.

Par chance, le bus s’est arrêté quelques mètres plus loin pour faire monter des usagers. Là, je me suis retournée pour voir la Barbie de face, me disant toujours que cette allure me disait quelque chose. Au même moment, une jeune fille qui venait de monter dans le bus, me dit « oui, c’est bien elle« .
Eberluée, que j’étais !

Barbie était en fait, la sublime Adriana Karembeu avec sa tenue de la Croix Rouge.
Mais bon Dieu, que faisait donc la magnifique Adriana sur un trottoir du 16ème arrondissement à taper la causette avec un type quelconque et pas un seul photographe dans les parages ?
Eh bien, arrivée à l’Arc de Triomphe, j’ai vu un rassemblement de camions de la Croix Rouge (qui d’ailleurs, provoquaient des embouteillages monstres). Manifestement, ils étaient là pour raviver la flamme sur la tombe du Soldat Inconnu.
Adriana étant la charmante ambassadrice de la Croix Rouge française, elle avait dû participer au ravivage de la flamme.

Je ne suis pas vraiment people. Les mannequins, comédiennes ou chanteuses, je m’en fiche un peu. Elles ont leur vie de Star, j’ai ma vie de Princesse.
Elles sont riches, belles, jeunes et célèbres.  Euh …. moi non, mais je fais quand même ma crâneuse, à ma manière. 
Mais j’avoue qu’Adriana va peut-être avoir une fan supplémentaire. Je dis peut-être car en vrai, je suis du genre à m’enflammer et puis laisser tomber très rapidement.
Cette fille est vraiment sublime et elle s’est engagée pour une cause que je respecte profondément.

Si vous voulez faire un don, c’est par ici.
Moi, je ne peux pas en ce moment, je suis un peu juste. D’ailleurs, je songe à virer le jardinier.

zzkarembeu2.jpg

Faut que ça dégage

J’ai un gros problème.

Euh, non, mon problème n’a rien à voir avec la crise mondiale ni même avec la grippe mexicaine que d’ailleurs, on n’a même plus le droit de l’appeler ainsi car ça les énerve les Chicanos.
Mon problème à moi est bien plus futile, mais en même temps, je ne suis qu’une Princesse hein ? Et fort heureusement pour moi, je n’ai que des problèmes mineurs. 

Donc, je reviens à ce qui me cause du souci. 

J’achète chaque mois de très nombreux magazines. Mes achats sont de diverses  natures - beauté, mode, informatique, finance – et de tous bords pour ne pas avoir qu’un seul son de cloche. Tout est bon pour me divertir ou me tenir informée, et puis dans le train ça m’occupe. 

 Alors j’achète des bouquins de mode bien que je ne sois pas une modasse et que je suis bien trop âgée et pas assez fortunée pour m’acheter les articles qui y sont présentés.

J’achète aussi des magazines de déco qui me permettent de rêver à mon futur appartement  superbement agencé, avec des technologies de pointe et un intérieur cossu et douillet. Mon Man, lui  trouve que chez nous c’est très bien comme ça et que de toute façon on n’a pas de sous à mettre là-dedans et patati et patata… Alors qu’en vrai ça l’arrange bien, vu qu’il n’est pas du tout bricoleur (mais alors, pas du tout hein ??).

Et puis il y a aussi les livres qui parlent d’informatique. D’ailleurs, je ne comprends pas pourquoi malgré les sommes folles dépensées, je suis toujours aussi nullasse qu’avant.

Enfin, voilà j’arrive sur le fond du problème.
J’achète, je lis, enfin en vrai, je regarde plus souvent les images … et ensuite je stocke. Je n’arrive pas à jeter un magazine. Je me dis toujours (oui, je me dis souvent des trucs dans ma tête) que ça peut servir un jour.
Alors j’empile et j’empile. Des fois, quand il y en a vraiment trop ou quand mon Man m’engueule, je me décide à les mettre dans des sacs à destination de la poubelle.
Mais au dernier moment, je renonce et je vais vite cacher mon sac dans la cave.
Je suis désolée, mais je n’arrive pas à les jeter. La fonte des glaciers,  la crise mondiale, la fin des abeilles dans le monde, pour moi c’est rien à côté (faute avouée est à moitié pardonnée nan ??)

Ca s’amoncelle, le pire ce sont les  Marie-claire et puis, et surtout, les bouquins sur la déco. Je suis accro.
Je trouve toujours quelque chose à noter quleque part. Alors je mets des post-it, je corne les pages ou je mets des croix.
Surtout sur les bonnes adresses de resto ou la méga boucherie qui fait de la viande qui tue (façon de parler hein ?), où bien sûr je n’irai de toute façon jamais. Mais on sait pas hein ? des fois qu’un jour je passe devant…

Allez, cest promis, je vais essayer. Tiens d’ailleurs nous allons faire une brocante mi-mai , je vais vendre mes magazines     

zzstock.jpg

Au fil du poil

Hello les filles et les gars,

Le lecteur du tout commencement de ce merveilleux blog qui ne sert à rien sait que je me suis payée des séances d’épilation au laser sur certaines parties de mon anatomie. Pour les autres, pour peu que ça vous intéresse, voir ici

Malgré le prix que coûte cette méthode d’épilation (à peu près le prix d’un rein de bébé), certains poils sont récalcitrants. Alors pour ces traîtres, j’utilise la technique de l’épilation au fil.
Il y a quelques années j’avais déjà essayé, mais à vrai dire le résultat était assez bof, voire complètement bide. Vous savez pourquoi ? Parce que la saleté d’esthéticienne qui m’avait épilée ne m’avait pas bien expliqué comment il fallait s’y prendre.

Mais moi, je suis extrêmement gentille avec vous, je vous mets ici une vidéo qui vous explique comme faire. Lisez la suite avant de cliquer sur le lien (enfin, c’est un conseil, pas un ordre hein ? je ne me permettrai pas. Quoique…) 

Contrairement à la formule habituellement consacrée, les âmes sensibles ne doivent pas  s’abstenir du tout.
Sur la vidéo l’arrachage peut paraître  impressionnant mais en vrai, ça ne fait pas mal du tout.
Bon, pour ceux qui ne parlent pas anglais, ce n’est pas très grave, biscotte c’est une vidéo (vous voyez ??). Peu importe ce que nous raconte la greluchette, l’image parle d’elle-même.

Attention, si je suis complètement pour l’épilation au fil, je ne cautionne pas du tout la fin de la vidéo concernant la coupe des poils de sourcils aux ciseaux. Je connais des filles qui le font, mais moi perso, je n’ai jamais tenté. A bon entendeur…

zzfil.jpg

Pour rire

Oui je sais, je ne me foule pas trop en ce moment (honte sur moi). 

A défaut de vous raconter ma vie, je vous mets une petite vidéo d’un truc qui m’amuse.

 Si 100 personnes vous attaquent, vous faites quoi ? Cliquer ici pour voir la réaction de certains

sarita |
annee2009 |
Welcome on Tlcpost |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | laurearnoux
| elle
| Un regard différent sur l'A...